Vous êtes ici : Assurance emprunteur » Informations » Quelles nouveautés pour 2018 ?

Quelles nouveautés pour 2018 ?


La mise en place d’un nouveau gouvernement implique généralement de nouvelles réformes. A partir du 1er janvier 2018, plusieurs mesures importantes vont rentrer en vigueur.

L’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin

Votée avant l’élection du nouveau gouvernement, l’amendement Bourquin est rentré officiellement en vigueur le 1er janvier 2018. Malgré les controverses autour de cette mesure et la forte opposition de la part des banques, le Conseil Constitutionnel a pris la décision de rendre valable cette mesure.

Désormais, l’ensemble des emprunteurs vont pouvoir profiter d’un droit à la résiliation annuelle de leur contrat d’assurance de prêt. Ainsi, ils vont pouvoir faire évoluer les garanties et le tarif de leur contrat en adéquation avec leur situation.

Avec cette mesure, le monopole des banques sur le marché de l’assurance emprunteur est remis en cause et le manque à gagner pour celles-ci est important. Cependant, cette mesure améliore fortement les droits des emprunteurs qui peuvent désormais obtenir la meilleure couverture possible pour mener à bien leur projet.

Augmentation des primes d’assurances habitations et auto

A l’instar des années précédentes, les primes d’assurances habitations et auto vont également augmenter au 1er janvier 2018. Selon les observateurs du marché, cette hausse devrait être comprise, en moyenne, entre 2 et 3% sur le prix des assurances auto et entre 1et 2% pour les assurances habitations.

En fonction des assureurs, cette hausse ne va pas être effectuée de la même manière. En effet, certains n’appliqueront cette augmentation uniquement sur les nouveaux contrats tandis qu’ils n’augmenteront pas les primes de leurs anciens clients. D’autres ont fait le choix d’augmenter la prime de l’assurance habitation sans toucher à celle l’assurance auto.

Ces hausses sont notamment dues aux mesures législatives mises en place ces dernières années. En effet, avec la loi Hamon, le changement d’assurance a été facilité ce qui a représenté un manque à gagner important pour les assureurs. Afin d’augmenter leur profit tout en conservant leur clientèle, les compagnies devront donc augmenter les primes raisonnablement.

Règlementation de la domiciliation des revenus

Dans la majorité des cas, les banques obligent les clients à domicilier leurs revenus dans le cas où ils souhaitent contracter un emprunt immobilier. Une fois que cela est acté, la banque s’engage à proposer un taux d’emprunt plus avantageux pour le client.

A partir du 1er janvier 2018, la durée maximale autorisée de la domiciliation des revenus est fixée à dix ans. A cette limite s’ajoute aussi une obligation pour les banques d’informer au mieux leurs clients sur les avantages dont ils bénéficient en domiciliant leurs revenus dans leurs banques.

 

Avec la nouvelle année, des changements importants sont donc mis en place. Les évolutions législatives vont aujourd’hui dans le sens des clients qui sont mieux protégés face aux pratiques des banques et des assurances. Grâce à une meilleure information sur vos droits et les termes de vos contrats, vous pouvez réaliser vos projets dans de meilleures conditions.