Vous êtes ici : Assurance emprunteur » Informations » Crédit immobilier : négociez votre assurance emprunteur !

Crédit immobilier : négociez votre assurance emprunteur !


Vous allez souscrire un crédit immobilier ? Vous pouvez négocier l'assurance qui est liée. Mais pour ce faire, vous devez tout d'abord comprendre à quoi sert une assurance credit immobilier et prendre connaissance des risques couverts.

A quoi sert une assurance credit immobilier ?

Pour toute souscription d'un crédit immobilier, l'établissement prêteur demande à son client d'apporter des garanties telles qu'une hypothèque ou une caution afin de se protéger contre tout risque de défaillance de remboursement. Et la première garantie proposée est l'assurance de prêt : elle vous permet de vous couvrir en cas d’arrêt de travail, à la suite d'un accident ou d'une maladie, et vous protège (ainsi que vos proches) en cas de décès ou d'invalidité. Lorsqu'un risque survient, c'est l'assureur qui rembourse tout ou partie de vos mensualités à la banque.

Quels sont les risques couverts ?

Une assurance credit immobilier couvre systématiquement les risques de décès et d'invalidité et permet également de couvrir les risque d'incapacité temporaire de travail et de perte d'emploi.

L'assurance décès invalidité (ADI)

L'assurance décès-invalidité couvre le décès, la perte totale et irréversible d'autonomie et l'incapacité temporaire. Si elle n'est légalement pas obligatoire, elle reste cependant exigée par les banques pour accorder un crédit immobilier. En cas de survenance d'un risque, elle rembourse tout ou partie des mensualités de l'emprunteur à la banque, une fois le délai de franchise écoulé. Son coût peut varier en fonction de l'âge, de l’état de santé de l'assuré et de la nature du crédit.

L'assurance chômage

L'assurance chômage, ou garantie perte d'emploi, est optionnelle. Mais elle est vivement conseillée au vu de l'accroissement du risque de chômage ces dernières années. Pour y adhérer, il est nécessaire de travailler en CDI (Contrat à Durée Indéterminée), d'avoir une certaine ancienneté dans l'entreprise (6 à 12 mois minimum selon les contrats) et de ne pas excéder un âge limite. Elle ne prend pas en charge la démission mais uniquement le licenciement. L'indemnisation est généralement partielle et sa durée est limitée (de 36 à 72 mois).

Suis-je obligé(e) de souscrire une assurance credit ?

Vous n'êtes légalement pas obligé(e) d'accepter un contrat d'assurance emprunteur. Mais si vous refusez, votre banquier refusera très certainement de vous accorder le crédit souhaité. Sachez que cette assurance est importante car elle vous protège vous et votre famille. Pour y souscrire, vous devrez répondre à un questionnaire de santé : soyez honnête car en cas de fausse déclaration ou omission, l'assureur serait en droit ne pas vous indemniser lorsqu'un risque se réalise.

Que m'est-il possible de négocier ?

Rien ne vous oblige à accepter l'assurance de groupe (contrat standard collectif) proposée par la banque : vous êtes en effet libre de prendre votre assurance credit auprès de la compagnie d'assurance de votre choix. Il vous est donc conseillé de prendre contact avec un courtier en assurances de prêt pour obtenir le contrat sur mesure qui soit le moins cher du marché et vous permette de réaliser des économies par rapport à l'offre du prêteur.

Les éléments importants

  • Négociez le délai de carence : période qu'il est nécessaire d'attendre avant que l'assurance ne fonctionne.
  • Restez attentif quant au mode de calcul des cotisations et toute possibilité de révision des tarifs.
  • Vérifiez que les garanties soient bien détaillées et clairement définies.
  • Si vous empruntez à deux, répartissez bien votre assurance en fonction de vos revenus respectifs. La quotité minimum à répartir est de 100 %. Exemple : 70/30, 60/40, 50/50... Vous pouvez aussi choisir de vous couvrir chacun à 100 % mais cela doublera le prix de votre assurance.

Assurance de perte d'emploi : une assurance coûteuse et restrictive

Si vous souhaitez économiser et que vous pensez ne pas avoir vraiment besoin d'une protection contre le risque de chomage, évitez de souscrire l'assurance chomage car ses cotisations sont particulièrement élevées et ses conditions d'indemnisation restrictives. Elle resterait toutefois très appréciable si vous étiez amené à perdre votre emploi...

En cas de question au sujet de l'assurance emprunteur et sa négociation, n'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous.