PTZ DPE : obtenez un PTZ grâce à votre DPE !

PTZ DPE – Le Crédit Agricole d’Île-de-France propose désormais un PTZ destiné à sa clientèle souhaitant acheter un logement avec un DPE classé A, B ou C.

PTZ DPE : un bon DPE vous donne droit au Prêt à Taux Zéro

PTZ DPE – Sans doute avez-vous déjà entendu parler du prêt à taux zéro ? Se destinant à la première acquisition d’une résidence principale, il offre un sérieux coup de pouce, de plusieurs milliers d’euros généralement, pour ceux peinant à financer l’achat de leur logement (maison ou appartement dans le neuf ou l’ancien). Afin d’en bénéficier, vos revenus doivent rester en dessous d’un plafond variant en fonction de votre lieu d’habitation et le nombre de personnes qui occupent le bien.

Mais dans un contexte de nouvelle donne écologique, le Crédit Agricole Île-de-France a pris la décision d’intégrer un critère supplémentaire, la performance énergétique, et d’en modifier un autre : « son » PTZ concerne l’acquisition d’une résidence principale mais aussi d’une résidence secondaire ou même un investissement locatif.

Trouvez la meilleure assurance emprunteur immobilier

Concrètement, si vous êtes devenu(e) propriétaire d’un logement très bien isolé, qu’il se se situe en Île-de-France ou non, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro. Cela concerne les biens disposant d’un DPE classé A, B ou C (lettre visible sur le diagnostic de performance énergétique). Nommée « prêt immobilier durable », cette offre destinée aux clients du Crédit Agricole Île-de-France se présente comme un crédit dont le montant est plafonné à 50.000 euros et à 10 % du prix d’acquisition du bien immobilier. Il s’agit là d’une somme non négligeable quand on sait qu’une maison en Île-de-France coûte en moyenne 424.000 euros (hors Paris) et qu’un appartement coûte 268.000 euros.

Bon à savoir : cette offre n’est pas limitée dans le temps, ce qui n’est pas le cas du PTZ qui s’arrête par contre le 1er janvier 2024.

L’objectif de l’offre du Crédit Agricole Île-de-France

PTZ DPE – Avec ce nouveau PTZ, le Crédit Agricole Île-de-France souhaite apporter une aide aux primo-accédants généralement dépourvus d’épargne, notamment en Île-de-France. Les banques exigent un taux d’apport moyen de 20 %, ce qui équivaut à environ 88.000 euros pour une acquisition d’un logement en Île-de-France. Un autre objectif est d’encourager tout futur propriétaire à se tourner vers un logement très bien noté énergétiquement. 

> A lire également : garanties assurance emprunteur est il possible de les changer

Il existe toutefois un problème : en Île-de-France seuls 18 % des logements anciens bénéficient de la note A, B ou C. Ce chiffre atteint 26 % pour la France entière. Les nouvelles contraintes sur les passoires thermiques (loyers gelés et location interdite dès le 1er janvier 2023) peuvent gonfler ces écarts. Mais l’impact de la classe énergétique sur la valeur du logement se veut plutôt faible en Île-de-France. 

Autres questions couramment posées sur AsDuGrandLyon.com 

Trouvez la meilleure assurance emprunteur immobilier

De ce fait, selon les notaires, un logement avec la classe A ou B se vend juste 6 % plus cher que le même bien classé D, contre +17 % en région Centre-Val de Loire. Cela s’explique par le fait que le marché francilien soit particulièrement tendu : les vendeurs comptent sur une demande plus élevée qu’en province et où le DPE n’est pas le principal critère dans la décision d’un acquéreur. Concernant les logements neufs, il existe davantage de probabilités de trouver une habitation n’étant pas énergivore. Cependant, le secteur est touché par la pénurie de logements.

> A lire également : pret zfe achat auto electrique hybride rechargeable

Cette offre ne risque donc pas d’attirer un grand nombre de clients. Depuis avril, seulement 500 personnes ont bénéficié de ce PTZ « vert ». Mais peut-être que cette formule de crédit intéressera d’autres réseaux bancaires. La Banque Postale y réfléchit.

 

Autres articles sur AsDuGrandLyon.com

Toutes nos actualités ...